Cas de zona traité et témoignage lettre manuscrite

Je reçois le 9 janvier une nouvelle patiente.

Elle a eu un zona environ une semaine précédent notre rendez-vous. Elle a eu de la pommade Zelitrex.

Ce zona a débuté sur le haut de la fesse gauche et est descendu sur l’arrière de la cuisse.

L’image en haut de l’article n’ a pas de rapport avec la patiente…trouvée sur google USA…

Pendant la poussée de zona, elle a eu une fièvre à 38.8 C.

Les vésicules ont disparu mais persiste depuis une douleur dans la cuisse et une sciatique.

La douleur est comme des aiguilles au niveau de l’arrière de la cuisse avec une douleur piquante en écharde dans le talon gauche.

La douleur s’aggrave quand elle est assise mais s’améliore en marchant.

Elle me dit qu’elle a peur de la mort, et qu’elle y pense le matin au réveil.

Elle pleure tout le temps, sans raison, depuis le zona et elle est sensible à tout.

Voici ma répertorisation :

P/ Eruptions / Zona

P / eruptions / supression, suite de

PSY / Pleurer sans raison

MB / DOULEUR / Echarde talon

Et je remarque que sa langue présente des bords qui sont bien rouges.

Pourquoi avoir pris la rubrique “Suite d’éruptions supprimées” ?

Car depuis l’application de la pommade, les douleurs sont survenues. Ce qui prouve la notion d’aggravation quand une éruption est supprimée, quelque soit le moyen ; extrêmement bien connu et documenté en homéopathie.

Eh, oui, l’homéopathie est une médecine clinique, où ce qui se voit et soigne, guérit est noté, colligé, partagé…

Le remède donné est Rhus toxicondendron.

Je le donne au départ en 200 puis lui adjoins ensuite une LM1 pour parfaire l’action.

Voyez ce qu’elle m’a écrit.

Maintenant, en cas de zona vous saurez ce qu’il faut faire…consulter l’homéopathie uniciste, soit au cabinet, soit par skype..

Vous aimerez aussi...