Cas de Post Covid lointain

Le 11 septembre 2022, je fais une consultation avec Carolyn, qui réside au canada anglophone. Depuis plus de 7 ans maintenant, je fais des consultations en ligne, dans le monde entier.

Elle a depuis depuis une atteinte covid, survenant quelques mois auparavant, une perte de goût persistance, une perte d’odorat qui perdure et surtout 2 choses qui la gênent intensément.

Elle a comme un goût de pourri en bouche, comme un goût d’égout et et ne supporte plus les odeurs de cuisine.

Afin d’étayer ma recherche de remède, je lui pose des questions quant à sa psyché et apprends qu’elle n’aime pas être dans la foule.

Elle n’aime pas les endroits confinés et préfère demeurer seule, tranquille plutôt qu’en compagnies humaines.

Pourquoi rechercher des signes psychiques dans le cadre d’une gestion post-covid, me direz-vous ?

Pour plusieurs raisons en réalité ! 

La première est que bien que les symptômes d’appel de la personne soient seulement physiques (perte de goût et d’odorat) cela survient chez un être vivant – pensant. Donc il y aura toujours, dans la moindre perturbation du vivant, une répercussion mentale, émotionnelle.

Ensuite, une personne est caractérisée par ses émotions, son caractère. Si je vous demande de me parler du caractère de votre meilleur(e) amie(e), vous pourriez me dire pléthore de renseignements sur son caractère, les choses qu’il (elle) aime ou non, ses couleurs préférées, ainsi de suite…

Ce sont des signes qui symbolisent une personne.

Lorsque j’aurai une idée d’un remède concernant les signes physiques caractéristiques de la personne qui mon consulte, il faut impérativement, que le remède choisi corresponde aux signes psychiques de la personne.  C’est le moyen de savoir que le remède est bien adaptée à la personne…en profondeur.

Et c’est ce qui donne toute force à ce que l’on appelle l’individualisation, le fait de faire correspondre un remède spécifique à une personne en particulier. 

Le remède prescrit à Carolyn, ne fonctionnerait certainement pas chez une autre personne. Chaque cas est un microcosme particulier.

Revenons à Carolyn.

Je fais la répertorisation suivante : 

Comme vous le voyez, c’est le remède homéopathique Pulsatilla qui sortait à la répertorisation. 

Il était confirmé par d’autres signes..

Comme il est impossible de poster un remède homéopathique de la France vers les USA ou Canada, comme l’Australie d’ailleurs, je lui fais commander le remède dans une pharmacie américaine auprès de laquelle je suis inscrit comme prescripteur.

 

Une semaine après, je reçois un mail de Carolyn me disant que son remède est bloqué par les douanes canadiennes.

Je lui demande donc de trouver un pulsatilla 30CH au canada et de le prendre 2 fois par jour.

Et maintenant je vous mets les témoignages reçus de la part de Carolyn…En anglais et français traduit par Carolyn

 

Mail 1

 « Bonjour Pascal,

Je suis au quatrième jour et du remède d’Hahnemann et
j’ai retrouvé mon odorat et mon goût.  C’était tellement bon de manger un steak hier qui avait le goût d’un steak !  Et les œufs du petit déjeuner avaient le goût d’œufs.  L’odeur de « pourriture » semble avoir disparu. 
Je vais prendre la deuxième dose cet après-midi.  Je vais également écrire mon expérience et vous l’envoyer cette semaine.

  Merci encore pour votre aide !

 Carolyn

 

Hello Pascal,

I’m on the fourth day and of the Hahnemann remedy and
have my sense of smell and taste back. 
It was so good to eat a steak yesterday which tasted like a steak!  And eggs for breakfast tasted like eggs.  The « rotten » smell seems to be gone.  I will take the second dose this afternoon.  I will also write up my experience and send to you this week. « 

 

 Mail 2

  « In February of this year I contracted covid and lost
all sense of smell and taste for two months as a result.  My sense of smell and taste partially returned and the remainder smelled and tasted like something rotted (the best way to describe it).  Red meat, eggs, rice, butter, all had this horrible smell/taste, except grilled meat, but even that after a few bites reverted to the rotten taste.  Fruits and most vegetables, except onions and
garlic, which tasted horrible, returned to normal, but I discovered could not taste peppers at all.  Fish/seafood tasted like they used to. 

 So I lived with this for six months with no idea what to do until an acquaintance mentioned that she had a friend who had the same

thing and homeopathy, ala Pascal Dumas had resolved the issue.

 

Pascal prescribed Pusatilla Nigra.  I ordered from Hahnemann in the U.S. (I live
in Canada) and Canadian customs held the remedy for 10 days.  Meanwhile I found a local compounding pharmacy and started remedy.  After four days some tastes had reverted back to normal but not all.  The Hahnemann remedy arrived and I started,
following the instructions, mainly no coffee for the days I was taking it, which I had not stopped drinking with the locally made remedy.

 

Within three days approximately 80% of my taste smell
had returned and after the fourth day, everything smells and taste normal except for rice.  I cooked some yesterday
and it smelled partly like rice and partly rotten.  I will wait two weeks and re-do the four-day regimen.

 

Homeopathy works!

 

Carolyn « 

 

**********

 » En février de cette année, j’ai contracté la covidie et j’ai perdu tout sens de l’odorat et du goût pendant deux mois.  Mon odorat et mon goût sont partiellement revenus et le reste avait l’odeur et le goût de quelque chose de pourri (la meilleure façon de le décrire).  La viande rouge, les œufs, le riz, le beurre, tout avait cette odeur et ce goût horribles, sauf la viande grillée, mais même celle-ci, après quelques bouchées, reprenait le goût de pourriture.  Les fruits et la plupart des légumes, à l’exception des oignons et de l’ail, qui avaient un goût horrible, sont redevenus normaux, mais j’ai découvert que je ne pouvais plus du tout goûter les poivrons. 
Le poisson et les fruits de mer avaient le même goût qu’avant. 

 J’ai donc vécu avec cela pendant six mois sans savoir

quoi faire jusqu’à ce qu’une connaissance me dise qu’une de ses amies avait la même chose et que l’homéopathie, à la Pascal Dumas, avait résolu le problème.

 Pascal a prescrit du Pusatilla Nigra.  J’ai commandé le remède chez Hahnemann aux États-Unis (je vis au Canada) et les douanes canadiennes l’ont retenu pendant 10 jours.  Pendant ce temps, j’ai trouvé une pharmacie locale et j’ai commencé le remède.  Après quatre jours, certains goûts étaient revenus à la normale, mais pas tous.  Le remède Hahnemann est arrivé et j’ai commencé, en suivant les instructions, principalement sans café pendant les jours où je le prenais, ce que je n’avais pas cessé de boire avec le remède fabriqué localement.

 Au bout de trois jours, environ 80 % de mon odorat était revenu et au quatrième jour, tout avait une odeur et un goût normaux, sauf le riz.  J’en ai fait cuire hier et il sentait en partie le riz et en partie le pourri.  Je vais attendre deux semaines et refaire le régime de quatre jours.

 

L’homéopathie fonctionne !

 Carolyn »

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *