Le contraire ou le semblable ?

Pour définir l’homéopathie, il faut déjà savoir quelles sont les notions de traitement utilisées en médecine.

Cela va être rapide vous allez voir, car il n’ en a que 2 !

De tout temps, jusqu’au 18ème siècle, la médecine consistait à appliquer l’inverse du symptôme affiché.

Par exemple, si la personne se brûle avec de l’eau chaude, on met la partie brûlée sous l’eau froide. On applique le contraire.

brûlurebrûlure sous eau

C’est un principe d’un médecin illustre : Hippocrate, celui là même qui est cité quand les médecins prête le fameux serment..

hippocrate

C’est ce principe des contraires qui est toujours utilisée par la médecine moderne aujourd’hui.

Fin 18ème siècle, un médecin allemand, le docteur Samuel Hahnemann, découvre ou du moins redécouvre, le second principe de son illustre prédécesseur, Hippocrate, la médecine des semblables.

hahnemann

Car Hahnemann, s’aperçoit par l’observation clinique minutieuse, que l’organisme réagit à l’information qu’il reçoit.

Il y a donc une action provenant de l’extérieur à l’organisme et une réaction, interne, dans l’organisme, comme conséquence de cette action extérieure.

Alors, si l’on reprend notre exemple de la brûlure par l’au bouillante, on s’aperçoit que la peau brûlée est rouge, chaude, avec des douleurs battantes, élançantes comme du feu. Alors si ‘on y met du froid dessus (action), l’organisme va réagir à ce froid et y répondre (réaction) et envoyer de la chaleur pour combattre le froid.

Or cette réaction interne sous forme de chaleur, va venir amplifier la chaleur déjà présente suite à la brûlure et aggraver, rendre plus profonde l’atteinte.

Il n’est point besoin de « croire » ou  » d’adhérer » les yeux fermés à ce que je donne comme exemple mais tout simplement d’essayer la prochaine fois que vous vous brûlerez, de mettre la partie brûlée dans de l’eau chaude (à la limite du supportable bien sûr !) et de constater que les douleurs cessent beaucoup plus vite !

Ou si les 2 mains sont atteintes, de faire le test avec une main avec l’eau froide et l’autre l’eau chaude…et surtout de voir dans la durée, comment les choses évoluent !

Cela signifie que le corps, dans sa globalité (Esprit, Émotionnel et Physique) est comme une interface qui réagit aux phénomènes extérieurs. Et c’est pour cela qu’il faut avoir un remède qui soit non pas l’opposé au symptôme mais de même nature, semblable.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *