Un cas de BPCO

Voyons maintenant un cas par vidéo en ligne pour que vous puissiez voir que cela est identique à une consultation en cabinet :

 

Un patient, Didier R. me contacte car il souffre de nombreux désordres qu’ils soient pulmonaires avec une BPCO (bronchite chronique invalidante) et des problèmes psychologiques graves.

Au cours de la discussion, il me dit qu’il a de véritables crises de colère, avec violence, impulsivité.
Cris, insultes, agitation, arrivent d’un coup puis une fois la crise passée, il redevient gentil, navré de ce qu’il a pu faire ou dire.

La colère survient pour des prétextes futiles : »poubelle pas sortie, choses pas rangées »

En réalité, l’absence de relations intimes induit la colère interne car il est très versé sur la sexualité

Il m’explique que pendant les crises de colère où il perd tout contrôle, ne se maîtrise plus, il a l’impression que ses yeux vont sortir de sa tête. À cet énoncé, j’ai déjà une idée de médicament en tête, qu’il va me falloir confirmer par la présence d’autres symptômes caractéristiques du médicament.

Plus tard, il me dit qu’il ne peut plus se regarder dans un miroir, cela lui est impossible.

L’idée du remède grandit : CANTHARIS .

 

Il me faut alors poser des questions au patient pour savoir s’il y a présence de signes caractérisant le médicament chez lui. Car si le médicament est le bon, on se doit de retrouver plusieurs de ces signes caractéristiques dans les symptômes du patient.

Une chose connue du remède , que l’on peut confondre avec d’autres médicaments qui possèdent ce signe, est l’habitude soit de poser ses mains continuellement sur la zone sexuelle, soit de carrément tripoter les organes sexuels.

Il me confirme cette habitude.

 

Voyons ensemble ce qu’annonce la matière médicale succincte de Cantharis :

Voyez les éléments qui sont mis en rouge, en rapport avec le patient, en regardant ce que donne la SYNOPTIC MATERIA MEDICA de Vermeulen – Traduite en Français par les Docteurs Edouard Broussalian et Jean-Claude Ravalard.

 

CANTHARIS

RÉGIONS
MEMBRANES muqueuses et séreuses (APPAREIL URINAIRE; vessie; pharynx; cerveau; plèvre; gros intestin). Pomme d’Adam. Peau. * CÔTÉ DROIT.

MODALITÉS
Aggravation : MICTION, avant, pendant, après. En buvant; froid. Objets brillants. Bruit de l’eau. Larynx. Café. En regardant l’eau couler. En l’approchant. Fièvre. Nuit.

Amélioration : Chaleur. Repos. Par la FRICTION. Froid ou applications froides. Allongé tranquille sur le dos.

SIGNES PRINCIPAUX

M – Les symptômes mentaux (rage, malaise, agitation, détresse, insatisfaction, insultes, désir de mordre, jurons) sont < en approchant le malade ou par le moindre toucher. M – « Le petit garçon tripote fréquemment ses organes génitaux » (Farrington). G – > Par la FRICTION.
G – BRÛLURE (bouche, gorge, estomac, larynx, thorax, abdomen, ovaires).
G – DÉSIR SEXUEL excessif; augmentation du désir sexuel (nymphomanie ou érections gênantes) PENDANT LA CYSTITE. « Souvent la pensée se porte vers les sujets que le siège de l’inflammation lui évoque. La vessie et les organes génitaux sont enflammés; l’excitation et la congestion de ces régions éveillent souvent l’instinct sexuel, de sorte qu’il y a des pensées sexuelles et de la frénésie sexuelle » (Kent). Satyriasis, sommeil perturbé par le désir.
G – < Pendant l’acte sexuel [2].
G – Hyperesthésie générale (c’est à dire brûlure de la peau au toucher).
G – Brûlures, par eau bouillante, avec brûlure violente et apparition rapide de vésicules. [Canth. fait merveille dans toutes les brûlures en appliquant localement des compresses imbibées d’une solution dans laquelle on a dissous quelques globules d’une 30ème dynamisation. L’effet est tellement spectaculaire que Hering avait coutume de montrer aux sceptiques l’action de Cantharis après s’être brûlé volontairement avec la flamme d’un briquet. E.B.]
G – Inflammations rapides et DESTRUCTRICES. « Il provoque un état de douleur et d’excitation que l’on ne retrouve dans aucun autre remède » (Kent). Inflammations gangrèneuses.
G – Écoulements aqueux excoriants et irritant la peau de manière si intense qu’elle brûle comme si elle avait été ébouillantée.
G – Affections gastriques, hépatiques, abdominales et vésicales < en buvant du café. G – Soif brûlante mais AVERSION POUR LES BOISSONS. G – « Favorise la fécondité et l’expulsion de môles, du placenta, des foetus morts et de corps étrangers de l’utérus » (Mathur). G – Faiblesse > boissons alcoolisées [2].
P – VIOLENTE DOULEUR BRÛLANTE au niveau de la vessie, du col de la vessie et de l’urètre & ENVIE D’URINER constante, intolérable; avant, pendant et après la miction. Douleur vésicale < en buvant la moindre goutte d’eau, ou après avoir bu du café. « La douleur brûlante et l’envie pressante d’uriner constituent le ‘fil rouge’ de Canth. dans toutes les affections inflammatoires » (Allen).
P – Miction par GOUTTES (strangurie, urine émise goutte à goutte), avec violentes douleurs BRÛLANTES et COUPANTES.
P – Érythème suite de coup de soleil (douleur brûlante et avant la formation des phlyctènes).
P – Spasmes violents après avoir touché le larynx, après avoir regardé des objets brillants ou le miroitement du soleil à la surface de l’eau (hydrophobie).

RÉPERTOIRE
PSYCHISME : §Délire, cris, avec des, au secours [2,2/1]. §Insolence [2]. §Obscène [2]. §Parler, morts, avec des [1]. §Peur, miroirs dans la pièce, des [2,2].
TÊTE : §Cheveux, chute des, accouchement, après l’ [2]. §Douleur, brûlante, cerveau était en feu, comme si le [2/3].
OREILLES : §Chaleur, échappe de l’oreille, sensation de [2].
VISAGE : §Coloration, rouge, penchant, en se [2; Bell.]. §Expression, effrayée [2].
BOUCHE : §Coloration, langue, rouge, vif [2].
RECTUM : §Douleur, brûlante, diarrhée, après [2]. §Envie pressante d’aller à la selle, miction, pendant [2].
REINS : §Douleur, crispante, qui descend le long des uretères jusqu’au pénis [3,3/1], miction, envie d’uriner, pendant l’ [2].
VESSIE : §Douleur, buvant, agg en [2/1], extension, rein [2/3], contuse, comme une meurtrissure, sensibilité à la pression, mouvement, agg [2/3]. §Envie d’uriner, anormale en général, fréquente, règles, suppression des, avec [2], inefficace, selle, avec envie d’aller à la [2], transpiration, pendant [2]. §Miction, goutte a goutte, involontaire, règles, pendant [2; Cact.], involontaire, vomissant, en [2]. §Paralysie, retenir trop longtemps semble paralyser la vessie, se [2].
URÈTHRE : §Douleur, brûlante, coït, pendant [2], coït, après [2], érections, pendant [2].
URINES : §Brûlantes, règles, avant [2].
GÉNITAUX FÉMININS : §Leucorrhée, excitation sexuelle, suite d’ [2], masturbation, suite de [2].
THORAX : §Plénitude, café, après [2/1].
TRANSPIRATION : §Odeur, urine, comme l’ [3].
PEAU : §Brûlante, toucher, au [2]. §Douleur, ulcération, comme une, toucher, agg [2/1].
GÉNÉRALITÉS : §Faiblesse, alcoolisées, boissons, amél [2/1].

NOYAU

1. Douleurs brûlantes et /ou coupantes avant, pendant et après la miction. Miction goutte à goutte.
2. Symptômes vésicaux & désir sexuel exagéré.
3. < Café; eau; objets brillants.
4. Inflammations rapides et destructrices.
5. Brûlure violente et comportement violent.

Cantharis est donc validé.

 

Je vous laisse lire ses propos suite aux prises de Cantharis  :