Avez-vous une formation en plus des autres praticiens homéopathes ?

C’est la question, très intéressante, qui m’a été posé ce matin.

La réponse est OUI !

En effet, normalement, tout homéopathe ou praticien en homéopathie se doit d’avoir étudié ce que l’on nomme les fondamentaux.

HahnemannCeux-ci sont d’abord les écrits du fondateur de l’Homéopathie, le docteur Samuel Hahnemann.

Cette étude, de son ouvrage, « L’Organon » qui explique les lois de l’homéopathie sur 300 chapitres, prend environ 2 années.

organon

Ensuite, un autre principe de base est la notion de « Miasmes ». Ils déterminent le terrain sur lequel la personne est construite et la façon qu’elle aura de « faire » « sa » maladie.

 

Formé par le Docteur Edouard BROUSSALIAN, dans le cadre du site de formation en homéopathie uniste Planete-homeo.org, J’ai étudié l’organon est ses lois pendant 2 années, ainsi que l’autre ouvrage fondateur de Hahnemann, « Les maladies Chroniques ».

 

Prenons quelques exemples :

Si une affection revient périodiquement en accès puis semble disparaître, pour ressurgir quelques temps plus tard, il s’agit d’un miasme particulier.

Maintenant, un personne ayant tendance à être grande, élancée, ne prenant pas beaucoup de poids, faisant les affections rapidement, que ce soit dans les allergies ou les affections, ou rapidement les choses évoluent, est sous le guide d’un autre miasme ou terrain.

Une autre encore, aura des douleurs. Mais celles-ci ne surviennent ou du moins s’aggravent que la nuit et sont calmées par le froid. C’est encore un autre miasme à l’œuvre.

 

Ces miasmes correspondent aussi à des familles de médicaments homéopathiques, qui épousent ce type de réactions.

Vous comprenez aisément, que l’on ne peut ne peut pas donner un médicament de type « où tout évolue très vite vers l’aggravation » à celui ou celle qui présente des affections par plages successives…ce n’est pas le même tempo, la même mélodie qui est jouée…

 

Il faut trouver un médicament qui épouse le type de mélodie corporelle que le patient a l’habitude de jouer. Et pour cela, il faut avoir étudier et savoir manier les notions des miasmes.

 

Troisième chose, il faut savoir comment manœuvrer dans les pathologies chroniques, qui s’expriment depuis longtemps.

Elles sont évoquées dans le livres « Maladies Chroniques » de Samuel Hahnemann, que l’on se doit aussi d’avoir étudié.

Maladies chroniques

Car elles ont une histoire, un déroulement, qu’il faut savoir voir ou « Percevoir » comme dirait Hahnemann et analyser pour savoir comment manager le cas pour le libérer de cette contrainte, pour le ramener à l’état de guérison..

 

Voilà ce que j’ai comme formation en plus des autres..qui est un travail quotidien de perfectionnement pour le rétablissement de la santé des personnes me consultant.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *